Psychologie Positive : Définition

Tags: Psychologie Positive, Définition, Boniwell, Payot, Desqué

Pour Ilona Boniwell dans « Introduction à la Psychologie positive » aux Editions PAYOT (2012 pour l’édition en français. p.7), la psychologie positive peut se résumer, selon les mots de son fondateur, Martin Seligman, à « l’étude scientifique du fonctionnement optimal de l’homme – étude qui vise à découvrir et à favoriser les facteurs permettant aux individus et aux communautés de s’épanouir ». (Martin Seligman, Mihaly Csikszentmihalyi, « Positive psychologie : an introduction », American Psychologist, n°55, 2000.

Etant moi-même psychologue de formation, je trouve cette approche tout à fait intéressante car elle ré-équilibre l’étude de l’humain dans ce qu’il possède comme potentiel et atouts.

Pendant longtemps la psychologie s’attachait à comprendre les dysfonctionnements, les manques, les faiblesses et défauts de chacun (ce qui me gênait déjà alors que j’étais sur les bancs de l’université, car cela me semblait incomplet).

La psychologie positive « s’intéresse à la recherche de tout ce qui fait que la vie vaut la peine d’être vécue. » (Ilona Boniwell).

Les champs de réflexion vont du bonheur et bien-être à la santé psychologique, en passant par :

- le Bonheur ou Bien-être Hédonique et Eudémonique 

- le « flow »,

- les « Forces »,

- la résilience,

- la créativité...

 

Si vous avez des questions,

si vous souhaitez être accompagné grâce à la Psychologie positive sous forme de Coaching, contactez moi par mail : sylvie.desque@mrh-consulting.fr

J'interviens aussi en entreprise, collectivité, etc. pour des coachings individuel ou de groupe.

 

Trois niveaux d’étude en psychologie positive  (Ilona Boniwell dans « Introduction à la Psychologie positive

  • le niveau subjectif s’intéresse aux expériences positives telles que la joie, le bien-être, la satisfaction, l’optimisme, le « flow ». Ce niveau étudie donc ce qui amène à se sentir bien, plutôt qu’à faire le bien et à être « quelqu’un de bien ».
  •  le niveau de l’individu identifie les éléments constitutifs d’une vie de qualité, ou « vie épanouie », ainsi que les qualités personnelles qui sont nécessaires pour être ce « quelqu’un de bien ». Ce niveau concerne l’étude des atouts, des « forces », les compétences interpersonnelles et dons naturels…
  • le niveau du groupe englobe les vertus civiques, les responsabilités sociales, l’encouragement à s’élever, l’altruisme, la tolérance, l’éthique de travail, les institutions positives, et autres facteurs qui contribuent au développement de la citoyenneté et des communautés.

Le Dr. Ilona Boniwell, professionnelle de la psychologie positive de renommée internationale (allez les français, comment se fait-il qu’une telle experte soit reconnue dans le monde entier et à peine identifiée en France ?), dirige POSITRAN et intervient auprès des entreprises, forme des professionnels de l’accompagnement (j’ai eu cet honneur !), a fondé le premier Master en Psychologie Positive Appliquée en Europe, et est la fondatrice du Réseau Européen de Psychologie Positive.

Ilona Boniwell publie régulièrement sur ses recherches. Elle a aussi créé des jeux pour explorer les potentiels et les forces (« Cartes des Forces » créé avec Charles Martin-Krumm).

Pour plus d’informations sur ses interventions, conférences, formations, et publications cliquez ici.

Le 26.01.2016 - Par Sylvie Desqué 
Partager
Commentaires
Pas encore de commentaire. Soyez le premier à donner votre avis.
Laisser un commentaire
Ajouter un commentaire

* - champ obligatoire

*




*
Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici. *