Psychologie Positive : Définition

Pour Ilona Boniwell dans « Introduction à la Psychologie positive » aux Editions PAYOT (2012 pour l’édition en français. p.7), la psychologie positive peut se résumer, selon les mots de son fondateur, Martin Seligman, à « l’étude scientifique du fonctionnement optimal de l’homme – étude qui vise à découvrir et à favoriser les facteurs permettant aux individus et aux communautés de s’épanouir ». (Martin Seligman, Mihaly Csikszentmihalyi, « Positive psychologie : an introduction », American Psychologist, n°55, 2000.

Etant moi-même psychologue de formation, je trouve cette approche tout à fait intéressante car elle ré-équilibre l’étude de l’humain dans ce qu’il possède comme potentiel et atouts.

Pendant longtemps la psychologie s’attachait à comprendre les dysfonctionnements, les manques, les faiblesses et défauts de chacun (ce qui me gênait déjà alors que j’étais sur les bancs de l’université, car cela me semblait incomplet).

La psychologie positive « s’intéresse à la recherche de tout ce qui fait que la vie vaut la peine d’être vécue. » (Ilona Boniwell).

Les champs de réflexion vont du bonheur et bien-être à la santé psychologique, en passant par :

- le Bonheur ou Bien-être Hédonique et Eudémonique 

- le « flow »,

- les « Forces »,

- la résilience,

- la créativité...

 

Si vous avez des questions,

si vous souhaitez être accompagné grâce à la Psychologie positive sous forme de Coaching, contactez moi par mail : sylvie.desque@mrh-consulting.fr

J'interviens aussi en entreprise, collectivité, etc. pour des coachings individuel ou de groupe.

Lire la suite...

A quoi sert la Communication Positive ?

Vous allez vous rendre à un entretien important, ou vous devez animer une réunion, ou encore intervenir lors d'une conférence, ou vous présenter lors d'un concours...

Et bien sûr : Tout est dans votre tête, vous savez quoi dire...

Alors confiant, vous ne préparez rien concrètement, vous n'organisez pas votre pensée et vos idées, vous emmenez avec vous votre état affectif du moment, vous gardez en tête vos préjugés sur vos interlocuteurs…

Et puis patatras, le moment J vous ne savez plus, vous oubliez l’essentiel, vous en dites trop, vous parlez trop vite, vous voulez Tout dire, vous vous perdez dans votre propos, vous vous agitez, vous répondez aux questions en plongeant dans un abîme d’informations, vous ne supportez pas la façon dont certains se comportent en face, vous vous imaginez qu’ILS VOUS jugent…

Ainsi vous noyez l’information, vous vous laissez emporter par votre stress et vos émotions, vous devenez brouillon, vous sentez que ça ne se passe pas comme vous le vouliez…

Lire la suite...

Le Triangle Contextuel Relationnel

Prise de conscience des Jeux relationnels et explications

Lors de toutes situations relationnelles, trois éléments essentiels entrent en jeu :

  1. "La Situation" dans laquelle je me trouve avec un Autrui (entretien, réunion, présentation de projet, négociation, formation, enseignement, coaching, thérapie, examen, concours...)
  2. "Moi" avec le S,F,R que j'ai dans cette situation (Statut, Fonction, Rôle)
  3. "Autrui" qui a son propre S,F,R dans cette situation (Statut, Fonction, Rôle)

Officiellement, chacun est identifié clairement par son identité, son statut ou sa fonction (dans une entreprise ou une équipe) ou encore son rôle (un costume psychologique virtuel ou social réel qui permet de se positionner face aux autres, de prendre sa place) par rapport à la situation.

Lire la suite...

Construire un argumentaire compréhensible et relationnel

Pré-requis : La Préparation

  •  Le Triangle contextuel relationnel :  où l'importance de savoir à Qui s'adresse le message, dans Quel Contexte? Ce triangle délimite le cadre de la relation et du sujet, et évite les débordements ou hors sujet... Il est une référence à garder en tête lors de chaque intervention. C'est aussi l'occasion de créer un espace et un temps dédiés à la rencontre pour partager.
  • Connaître les PRIMES à stimuler chez chacun de nous (Besoins de Progression, Reconnaissance, Information, Motivation, Expression, Sens).
  • Se poser dans une éthique (valeurs, morale, codes sociaux, état d'esprit positif) et une écoute attentive et bienveillante.
  • Savoir s'arrêter pour laisser un temps et un espace à l'autre pour interagir, sinon c'est un monologue!
  • Définir le Sujet de l'intervention.

Lire la suite...